BPCO et tabac : protégez vos poumons !

Dans 85% des cas, le tabac a un rôle central dans la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). Plus un individu a fumé, plus il risque de développer une BPCO. Même pour une exposition moindre, le tabagisme, y compris le tabagisme passif, constitue un risque dont il faut tenir compte. Arrêter de fumer représente un immense bénéfice quel que soit le stade de la BPCO, la quantité de tabac consommée et la durée de consommation. Conseils et plus d’explications > Lire la fiche