Moi(s) sans tabac : 163 826 participants inscrits en 7 jours

Tabac : tristes dégats !

L'opération "Moi(s) sans tabac," initiée par le ministère de la Santé, vise à inciter les 16 millions de Français fumeurs à arrêter la cigarette en ce mois de novembre. "C'est une initiative de santé publique comme on n'en avait jamais eue en France. (...) J'espère que cela va permettre à des fumeuses ou des fumeurs d'arrêter chez nous aussi", a déclaré la ministre sur RTL, à propos de cette opération inspirée d'une initiative britannique.

Voici quelques chiffres à connaitre sur le tabac, principale cause évitable de décès en France.

- Combien de fumeurs compte notre pays ?

La France compte environ 16 millions de fumeurs réguliers ou occasionnels :
- 28,2 % de la population de 15 à 75 ans fument de manière quotidienne ou régulière, soit 13,6 millions de personnes.
- 5,9 % des Français (2,8 millions) sont des fumeurs occasionnels.

Les fumeurs grillent en moyenne 11 cigarettes par jour.

La proportion de fumeurs est restée globalement stable entre 2010 et 2014 après une hausse entre 2005 et 2010, note le baromètre santé 2014 de l'Inpes (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé, devenu Santé publique France),

La grande majorité des fumeurs a déjà essayé d'arrêter: 70,7 % reconnaissent avoir stoppé volontairement pendant une semaine minimum, avant de reprendre.

La cigarette électronique ne semble pas avoir bouleversé ce paysage : une enquête menée en 2015 évalue à 3 % les vapoteurs quotidiens chez les 15-75 ans pour encore 28,8% de fumeurs quotidiens (BEH).

- Qui fume, combien de cigarettes? -

Selon le baromètre Inpes 2014, 44 % des 20/34 ans sont des fumeurs réguliers, un chiffre resté stable.

Bonne nouvelle : chez les jeunes femmes, la tabagie a baissé "significativement"  (30% des 20/34 en 2014).

La cigarette recrute préférentiellement chez les ouvriers et les salariés faiblement qualifiées: 37,8 % des ouvriers fument quotidiennement et 38,3 % des personnes qui n'ont aucun diplôme.

- Combien de victimes du tabac? -

Le nombre de décès annuel causés par le tabac est estimé en France à 78.000, selon un travail des épidémiologiste Catherine Hill et Laureen Ribassin-Majed (Institut Gustave Roussy/Inserm) basé sur l'année 2010.

Ces décès interviennent généralement par cancer : sur les 78.000 décès recensés, 47.000 sont causés par cancer : 28.000 sont des cancers du poumon.

58% des décès par cancer chez les hommes de 35 à 69 ans sont imputables au tabac.

Les maladies cardiovasculaires et maladies respiratoires, dont la BPCO) sont les deux autres grandes causes de décès anticipés imputables au tabac, avec respectivement 20.000 et 11.000 morts.

Le tabac st la première cause de BPCO, avec 3,5 millions de personnes concernées en France.

Le Comité national contre le tabagisme (CNCT) souligne que le tabac tue autant que l'alcool, les accidents de la route, les suicides, les homicides et les drogues illicites réunis.

 

   - Combien coûte de fumer? -

Le tabagisme présente une addiction coûteuse : une personne dont la consommation est d'un paquet de 20 cigarettes par jour, au prix moyen de 7 euros, dépensera plus de 2.500 euros par an.

Meilleur marché jusqu'à une date récente, et produit d'appel pour les jeunes, le tabac à rouler est désormais aligné, en matière de tarif, sur les cigarettes, après un vote des députés en octobre.

   - Combien rapporte/coûte le tabac à l'Etat? -

Produit lourdement taxé, le tabac rapporte entre 10 et 15 milliards d'euros annuellement à l'Etat.

 Mais il coûte bien plus cher à la société qu'il ne rapporte, selon une estimation de l'universitaire Pierre Kopp, auteur de l'étude "Le coût social des drogues en France" (pour l'Observatoire français des drogues et toxicomanie).

Pour soigner les maladies causées par le tabac, l'Etat a dépensé 25,9 milliards d'euros en 2010. A cette somme, il faut ajouter le "coût social" du tabac, représenté par les pertes en vies humaines, en qualité de vie et par la moindre production de richesse en raison des maladies et décès du tabac, évalué par Pierre Kopp à 122 milliards d'euros.

Pour les économistes Julien Gooris et Olivier Sautel du cabinet Microeconomix, le tabac coûte bien plus qu'il ne rapporte. Il faudrait payer 13 euros par paquet pour "couvrir le coût social du tabagisme", selon ces derniers.

(Avec AFP)